Comme le livre, le cinéma ou toute forme de création instrumentée, le jeu vidéo est une affaire de technologie. Candy Crush est un jeu vidéo au même titre que Tetris ou que The Last of Us. Tous ces titres sont des programmes codés qui articulent un ensemble d’éléments graphiques et sonores dans un univers régi par un ensemble de règles avec lesquelles il est nécessaire d’interagir pour jouer. Bien qu’il soit possible de réduire à sa simple définition technologique le jeu vidéo, nous préférons le considérer avant tout comme une grammaire de création. Et c’est à travers ce prisme que nous souhaitons envisager sa compréhension et son analyse. Dans ce contexte, il semble aujourd’hui essentiel de proposer un nouvel espace de réflexion et d’interprétation de la création vidéoludique. Un espace qui permette de s’immerger dans la dimension artistique, philosophique et intellectuelle du jeu vidéo pour la comprendre et se l’approprier.

Manifeste de la revue Immersion (extrait).
“A game is being played, which requires deciphering. The game must be played for the pleasure of playing.”
Anywhere, Anywhere Out of the World
Philippe Parreno
2013