Jeux de mots


Alison Knowles / Véronique Béland / Fabien Zocco
En 1967, Alison Knowles réalise The House of Dust, l’un des premiers poèmes générés par ordinateur. Combiné aléatoirement par un logiciel informatique, chaque quatrain représente un programme architectural commençant par « Une maison de … » suivi de propositions de matériaux, de sites, de sources lumineuses et de types d’habitants. Il en résulte 84 672 permutations possibles.

Ce poème bouleverse les principes de l’architecture fonctionnelle et perturbe les logiques du rationalisme et de la cybernétique qui devenaient omniprésentes. Il marque également une nouvelle étape dans l’histoire de la poésie concrète et des oeuvres ouvertes.
En 1969, Alison Knowles traduit l’un des quatrains sous la forme d’une architecture nomade, déplacée de New York à Los Angeles en 1970. La maison change d’usage et de peau dans chaque contexte et devient une plateforme collaborative qui suscite la création de nouvelles oeuvres, de performances, de concerts et de rencontres.


The House of Dust
Alison Knowles
1968


This is Major Tom to Ground Control
Véronique Béland
2015
(Rurart)

Le travail de recherche de Véronique Béland soulève implicitement le sujet des flux, qui apparaissent au premier abord comme un processus continu et autonome. Sa démarche consiste donc, à détourner quelques uns de ceux-ci pour en faire le récit à travers le langage, d’où en jaillit une certaine forme de narration.

Un générateur automatique de textes aléatoires est activé et contrôlé par la réception et l’analyse d’ondes radio provenant du cosmos, reçues par les radiotélescopes de l’Observatoire de Paris. Le texte ainsi produit est progressivement récité par une voix de synthèse, devenant en quelque sorte la « Voix de l’Univers ». Le texte est aussi imprimé en continu sur une imprimante matricielle, puis relié sous forme de livre à chaque jour d’exposition de manière à créer une bibliothèque d’archives infinie des messages reçus du cosmos.


Malgré les collines, dont la structure narrative se fonde sur le principe du livre dont vous êtes le héros, prend racine dans les toponymes issus de l’installation Terra Incognita : une mappemonde interactive, dépouillée de toute trace d’Histoire, où ne demeurent que les noms de lieux qui témoignent du paysage, traduits automatiquement en langue française, proposant ainsi une vision purement poétique et décalée du monde – un planisphère invitant à l’exploration, mais qui ne mène nulle part.

Malgré les collines
Véronique Béland
2017

Fabien Zocco, dans LEntreprise de déconstruction théotechnique organise une collision entre la Bible et un agencement machinique qui en érode le sens. Le texte biblique est introduit dans une succession d’algorithmes qui le réécrivent de façon aléatoire. Les phrases ainsi produites sont énoncées par des voix de synthèse émanant de smartphones fxés à des bras robotisés. Tel est le sens de cette société de robots énonçant collectivement des éclats de la Bible : mêler langage déconstruit, divin, technique et humain pour créer entre ces éléments une proximité ou, au contraire, faire en sorte qu’ils se désidentifient.

L’Entreprise de déconstruction théotechnique
Fabien Zocco
2016